Valley Cats

Entrez dans un monde où tous s'unissent dans l'adversité et où tous se considèrent comme des amis ... Entrez dans la Vallée des Chats : Valley Cats
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marche à l'ombre [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Darwin
Bébé chaton
Bébé chaton
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/02/2011

Infos sur les Persos
Points:
3/30  (3/30)

MessageSujet: Marche à l'ombre [Libre]   Dim 27 Fév 2011 - 14:04

Darwin en avait marre. Il marchait depuis des heures, et plus il marchait, plus il avait l'impression de tourner en rond. Il était très en colère et râlait intérieurement contre cette fichue forêt et ces arbres qui lui bouchaient la vue. Cette branche tordue là, il la voyait pour la 4ème fois. Et sur la neige, ses traces étaient toujours là aussi, preuve que ce n'était pas qu'un impression. Fou de rage, il rugit en donnant un coup de patte sur le manteau blanc qui vola en milles flocons. La créature rousse les regarda tomber au sol silencieusement, et resta droit un moment, avant de s'écrouler à terre, abandonnant son corps, relâchant tout ses muscles. Oh oui, il en avait marre ! Ses poils étaient sales et trempés, son ventre le serrait depuis très longtemps et ses forces commençaient à faiblir. Et pas un humain, pas une maison, même pas un petit cabanon ou un petit auvent en vue. Pas de pâtée pour chat, pas de croquettes, pas de main pour le rassurer, pas de cheminée pour le réchauffer, rien du tout, juste la noirceur de la forêt pour l'engloutir.

Après avoir ragé, Darwin se mis à pleurer à chaudes larmes, d'un coup, bruyamment. Il se sentait terriblement seul, il aurait voulu que la neige se transforme en ses parents, son meilleur ami, ou encore en Faline, la jolie petite chatte blanche qu'il avait tant aimé... Il essaya de se l'imaginer, mais elle se perdait dans ce décors aussi blanc qu'elle... Il resta un moment immobile, les yeux fermés, jusqu'à ce qu'un bruit de brindilles le réveil. Il s'asseya pour regarder partout autour de lui. Il n'était plus seul. La peur l'envahit. Il fit un tour sur lui-même pour chercher d'où venait le bruit, mais à ce moment le vent se leva et fit frissonner les feuilles pour mieux camoufler celui qui l'observait.


- Y'a quelqu'un ?

Se hasardait-il timidement. Soudain, les feuilles s'agitèrent et un énorme mulot en sortit. Pensant à un monstre, Darwin hurla et sursauta, il eut même si peur qu'il tomba à la renverse pour éviter le rongeur. Son coeur battait fort et mis un temps à se calmer. Quant il se rendit compte qu'il venait de louper son repas servis sur un plateau, il ragea encore plus de s'être fait avoir. Il se releva en titubant et s'ébroua pour faire tomber la neige. Se croyant à nouveau seul, il feula très fort.

- Je déteste cette forêt, je déteste la neige, je déteste les mulots et je DÉTESTE la vie sauvage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Queuqueue
Esprit adolescent
Esprit adolescent
avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Age : 26
Groupe : Ma liberté est dans le choix que j'ai fait
Amour : Mon amour est à celui qui le demande
Date d'inscription : 22/10/2006

Infos sur les Persos
Points:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Marche à l'ombre [Libre]   Lun 28 Fév 2011 - 14:40

    [Édit : Ça te va si je répond ? Et si oui, ce perso-ci te convient ? Parce que j'en ai un autre si tu préfères. ^^]

    La journée promettait d'être belle. Le vent s'était adoucie par rapport aux autres jours. Et le soleil se montrait timidement entre les nuages. La neige était encore bien poudreuse mais au moins, elle ne collait plus aux pattes. La saison froide arrivait tout doucement à une fin. Même les proies l'avaient réalisé. Et les plus jeunes rongeurs pointaient le bout de leur museau hors de leur terrier, encore ignorant du danger de l'extérieur. Longue Queue jubilait. Il adorait ce temps. Il préférait bien évidement quand le soleil faisait resplendir son beau pelage qui rendait les demoiselles sans voix. Mais un peu d'ombre aussi était agréable.

    Marchant sans aller nul part. Queuqueue profitait du spectacle de la forêt qui s'éveillait. Les arbres secouaient leurs branchages au gré du vent, en faisant tomber la neige qui leur fournissait un si beau manteau blanc. Évitant sans peine les chutes de neige, le chat était en territoire connu. En même temps, il était né ici, quelle terre pouvait-il bien ignorer connaître. Il repensa à la belle Epona qu'il avait rencontré la veille. Elle ne connaissait rien de ces lieux. Il faudrait qu'il lui fasse visiter. Elle était assez belle mais pas facile à suivre dans une conversation. L'autre, le mâle là. Il s'était montré plus intéressant. Quel était son nom déjà ? Heu... Un truc en rapport avec le sommeil. Nuit ? Non, ce n'était pas ça. Rêve ? Il n'en était pas sûr. Était-ce ça ? Rêve... Peut-être bien.

    Longue Queue s'arrêta soudain, distrait de ses questions existentielles. Il y avait d'étranges traces devant lui. Comme si un imbécile marchait sur ses propres empreintes depuis des heures. Voilà qui paraissait bien étrange. Encore plus que l'odeur du chat lui était parfaitement inconnu. En même temps, il ne connaissait aucun chat assez fou pour s'amuser en tournant en rond. Il se mit donc face au vent et suivit les traces. Le chat semblait assez maigre et affaibli au vue de ses traces larges mais peu profondes. Sûrement qu'il n'avait plus mangé depuis longtemps. La saison froide était toujours catastrophique pour les chats solitaires. Mais Queuqueue n'avait jamais entendu dire qu'une de ces brutes de solitaire avait réussi à mourir de faim. Il entendit un miaulement provenant de juste devant lui et s'immobilisa. Il était trop loin pour comprendre ce qu'il disait, mais la voix était bien celle d'un mâle. Et il semblait assez paniqué.

    Un mulot apparut soudain entre ses pattes, sortant de sous la couche de neige. Queuqueue bondit dessus sans réfléchir. Plongeant toutes griffes sorties, il l'immobilisa d'une patte et planta ses dents dans sa nuque. L'animal était mort avant d'avoir appris les risques de la vie. C'était un petit jeune qui devait avoir quitté le terrier trop tôt. Pauvre petit, ce n'était pas sa faute si sa mère s'était montré inattentive. S'arrêtant là dans ses observations et lamentations, Queuqueue retourna sa proie, ouvrit son ventre et mangea le peu que contenait son corps. Il fut interrompu par un autre miaulement. Plus un feulement qu'un miaulement. Intrigué, il prit le reste de sa proie dans sa gueule et marcha vers l'autre chat.

    Le sang maculant ses babines et gouttant sur la neige, il n'eut pas à aller bien loin avant de trouver une forme inerte dans la neige. Il s'agissait d'un chat aux poils très longs et très épais. Vraiment pas pratique. Surtout que son pelage était mal entretenu. Ça faisait pitié. Il vint en face du chat qui sembla seulement le remarquer. Longue Queuqueue hésita un instant. Que devait-il faire ? L'autre chat ne semblait pas très à l'aise. Mais bon, ce n'était pas partir qui allait le mettre plus à l'aise. Il posa donc sa proie sur le sol et la fit glisser de la patte sur le neige, la poussant en direction de l'autre chat. Il indiqua le cadavre d'un coup de tête et fit un petit sourire encourageant.



      - Tu en veux ? Je l'ai eu par chance juste à l'instant. Il est encore tiède.

_________________
~ Jennifer ~
- Membre honoraire et inventrice de la Secte des Folles -

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://theworldofthecats.actifforum.com/
 
Marche à l'ombre [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sandes d'Onyx - Ombre - Libre
» WhirlWind - cheval - M - Ombre - LIBRE
» Nouvelle chevalière,nouvelles surprises (Lisbeth & Tsubasa)
» KENZO - CHEVAL - ÉTALON - 9 ANS - OMBRE - [LIBRE]
» Aile de Furie. || Guerrière du Clan de l'Ombre. || Libre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valley Cats :: Les Territoires Neutres :: La Forêt Profonde-
Sauter vers: